L’Ecailler (somptueux) du Palais Royal.

Il était une très belle maison, qui avait un peu subi l’usure du temps et de l’habitude…

Un beau jour, des investisseurs eurent la bonne idée de la dépoussiérer et de changer ce qui devait l’être, sans que cela mêne à une révolution, en préservant une tradition à la mesure des cinquante années d’existence de l’établissement.

Le coup de jeune donné à l’Ecailler du Palais Royal (18 rue Bodenbroeck à Bruxelles) est un remarquable coup de magie.

Sous la houlette des nouveaux actionnaires, un nouveau chef très talentueux, un décor subtilement rafraîchi et une carte repensée de fond en comble, font le ravissement des clients qui redécouvrent cette perle de la gastronomie Bruxelloise.

Le personnel de salle a retrouvé une seconde jeunesse et s’assure que la clientèle se sente choyée comme il se doit.

Le long bar chaleureux demeure une des pièces maîtresses de l’établissement. Il est toujours bien agréable, et un peu British, d’y prendre ses quartiers pour un déjeuner ou un dîner un peu moins formel.

Enfin, le midi, quel plaisir de pouvoir enfin laisser sa voiture au sympathique voiturier…

Encore !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s